Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 17:16

 

Hébergements 

 

JAVA 

      

Jakarta 

- http://www.bangka-bnb.com : Bangka B&B : grande villa située dans quartier résidentiel tranquille de Kemang, en dehors du centre ville, restaurants à proximité, ambiance familiale, 4 grandes chambres avec design différent, TV en indonésien, air con, salle de bain en commun, eau chaude, free wifi, déjeuner inclus ( toasts – œuf – confiture – café – thé ), staff très sympa, serviable, pick up service à l’aéroport, très bonne adresse rapport qualité – prix.

- Hotel Margot : situé dans Jalan Jaksa, quartier pour backpackers, proche du centre ville, à 10 min à pied du national monument, gare à 5 min en taxi, restaurants, bars, petit supermarché à proximité , très bruyant la nuit à cause des bars, wifi au restaurant, chambres ok mais sans plus, vieux, eau chaude, salle de bain, TV avec HBO, staff sympa


Jogjakarta

www.bedhots.com : Setia Kawan Losmen est située au centre ville, proche de Malioboro Street, magasins et restaurants à proximité, transjogja à 5 min à pied, staff très sympa, déjeuner inclus ( choix d’une dizaine de sets différents ) , thé et café à volonté, chambres assez petites mais très design ( chaque chambre est unique, peinture différente ), plusieurs options à choix : air con ou fan, eau chaude ou froide, lavabo ou non, mais toutes les chambres sont avec WC et douche, internet pas très stable et payant, arrangements de tours, salle de séjour avec TV, convivial, propre, joli cadre, bien de réserver car sont souvent pleins, il n’y a que 10 chambres, très bonne adresse


Borobudur

- Lotus 2 : guest house très sympa, située à la campagne, très grandes chambres, fan ou air con, TV, grande salle de bain avec eau chaude, grande terrasse en commun avec vue sur les rizières, staff très sympa et serviable, arrange des tours dans les environs, possibilité de location de moto, internet mais pas de wifi, déjeuner inclus ( toasts avec confiture, plat de fruits ) café et thé à volonté, à 10 min à pied du temple, restaurants et magasins à proximité, à la saison des pluies, on entend les grenouilles et toute l’année la mosquée à 4h du matin, très bonne adresse

 

Bromo

- Café Lava Hostel : hôtel situé à Cemoro Lawang, bonne adresse, restaurant, chambre avec eau chaude, TV, duvet et couverture, ATM à proximité, staff sympa, organise des tours, petit déjeûner inclus, possibilité de voir le volcan Bromo à 2min à pied

 

 

 BALI

 

Pemuteran 

- http://jubawa-pemuteran.com : Jubawa homestay : très jolis bungalows, air con ou fan, eau chaude ou froide, chambres spacieuses et charmantes, terrasse, beau jardin, tranquille, grande piscine dans joli cadre, chaises longues et parasols à disposition, pas de WIFI mais internet, staff sans plus, petit déjeûner inclus ( 3 choix différents ), restaurant. A proximité : petits magasins et restaurants, la plage de sable noir est à 10 min à pied


Lovina 

- www.rinihotel.com : Rini hôtel : situé à 3 min à pied de la mer, bonne adresse, bungalows avec air con ou fan, eau chaude ou froide, chambres spacieuses, simples, jolies mais sans charme, terrasse, moustiquaire, restaurant, grande piscine, chaises longues et parasols à disposition, pas d'internet, petit déjeûner inclus ( toasts, fruits, café ou thé ), staff très sympa, plusieurs restaurants à proximité, petits supermarchés et ATM à 5-10 min à pied, possibilité d'utiliser le wifi payant de l'hôtel d'à côté, ne marche pas toujours très bien


Ubud 

www.nickspension-bali.com : très bonne adresse, bungalows avec air con ou fan, eau chaude, possibilité d'avoir la tv si on paie plus, grande terrasse, déjeûner inclus ( plusieurs menus à choix), jolies chambres, propres ( nettoyées tous les jours ), moustiquaire, très joli cadre, au milieu des rizières, piscine, restaurant avec de la bonne cuisine, free wifi aur restaurant et à la réception, staff sympa, arrange des tours, restaurants et magasins à proximité, endroit tranquille, reposant


Nusa Dua 

- www.balitropic-resort.com : Bali Tropic Resort : hôtel tout inclus, situé en bord de mer ( plage pas très belle ), joli cadre, différents bungalows à choix, du plus simple ou plus luxueux. Nous avons choisi le royal bungalow : terrasse privée avec canapé, table, chaise longue, chambre magnifique, spacieuse, style balinais : lit avec moustiquaire, salle de bain ouverte avec douche et baignoire, TV, air con. Pas de wifi, internet payant. Immense piscine avec bar à cocktail, staff très sympa. A proximité restaurants de rue, minimart. Juste en face de l'hôtel il y a une agence qui organise des tours et du taxi service pour un prix raisonable. 

 

Candidasa

http://www.aquariabali.com : Aquaria : très bonne adresse (un de nos coups de coeur), vivement recommandé. Petit hôtel situé en bord de mer (pas de plage), joli cadre, chambres avec fan ou air con, très jolies, design, grandes avec beaucoup de cachet (chaque chambre a un style différent), propres, grande salle de bain avec douche tropicale et eau chaude, terrasses individuelles très bien aménagées, possibilité d'avoir la TV. Free wifi, jardin zen avec piscine, chaises longues, mer en arrière plan, staff très sympa, souriant et serviable, restaurant avec très bonne cuisine (style "gastronomique"), petit déjeûner inclus (plusieurs menus à choix). ATM dans village voisin. Possibilité de payer avec la visa. Restaurants et petits magasins à proximité

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 21:30

Hébergements 

 

  PENINSULE

 

Penang

www.oldpenang.com  : très jolie guest house dans vieille maison coloniale, située au centre ville, cour intérieure avec salon commun, magasins et restaurants à proximité, chambres charmantes, certaines ont les murs très fins, on entend les voisins, eau chaude, staff sympa, serviable, free WIFI et petit déjeuner. 

www.banananewguesthouse.com : guest house située au centre ville, neuf, propre, agence de voyage, jolies chambres, la plupart sans fenêtre, eau chaude, TV, staff ok, free WIFI, PC à disposition, très bonne adresse rapport qualité-prix

 

Cameron Highlands

www.daniels.cameronhighlands.com : Kang Travellers Lodge, guest house située à 3 min à pied de la station de bus de Tanah Rata, restaurants et petis magasins à proximité, chambres très simples, pas de confort, pas très propre, murs très fins, on entend les voisins, sanitaires en commun pas très propres et situés à l’extérieur, eau chaude, free WIFI, grande terrasse couverte très sympa pour se relaxer, faire des rencontres, staff sympa, serviable, compétent, organise des excursions dans la région, le transport pour certaines destinations de Malaisie

 

Melaka

www.jalanjalanguesthouse.com : très bonne adresse, située au centre dans le quartier chinois, patron jeune, sympa, serviable, chambres propres, jolies, design, eau chaude, free WC , salon commun, thé et café à volonté toute la journée. Adresse : 8 Jalan Tukang Emas, 75200 Melaka

 

Kuala Lumpur

www.seraiinn.com : hostel, très bonne adresse rapport qualité-prix, situé à 4 min à pied de la station de métro  Masjid Jamek, proche du quartier indien et chinois, restaurants et magasins à proximité, staff très sympa, accueillant, vous renseigne volontiers, salle en commun avec TV, petite terrasse sur le toit, déjeuner inclus ( thé – café – toasts – beurre – confiture ), sanitaires en commun propres, eau chaude, chambres petites, propres, murs fins, on entend les voisins ( seul inconvénient ). Adresse : 62, Jalan Hang Lekiu, 50100 Kuala Lumpur / Tel : +603 20704728

 

Tioman Island

- Santai Bistro & Chalet : très bonne adresse, siutée à Kampung Juara, staff sympa, serviable, très bonne nourriture, bungalows avec vue sur la mer, 3 jolies chambres dans petite maison neuve, salle de bain moderne, eau chaude, la chambre du haut a une grande terrasse, très sympa. Adresse : Kampung Juara, Pulau Tioman / Tel : 09-4193137

 

SABAH ( BORNEO ) 

 

Kota Kinabalu : 

- www. kinabalubackpackers.com : guest house, bien centrée, staff sympa, arrange des tours, free wifi, sanitaires en commun, eau chaude, problème de chasse d’eau, il faut utiliser le bucket car pas assez d’eau pour les toilettes,  chambres spacieuses, propres, air con, bien de réserver car peu de chambres, petite terrasse en commun, déjeuner inclus dans prix de la nuit ( toasts, café, thé ) , bonne adresse rapport qualité-prix


Kinabatangan

- Nature Lodge : bonne adresse,  située au bord du fleuve dans la jungle, staff et guides sympas, dortoirs spacieux, propres, lumière, moustiquaire, possibilité d’avoir son propre bungalow, sanitaires en commun pas très propres mais ok, une douche avec eau chaude, les autres sont froides, endroit très sympa, passerelle pour observer les oiseaux et autres animaux ( éléphants quand vous avez la chance ), nourriture ok, buffet à volonté mais s’il y a beaucoup de gros mangeurs, il se peut qu’il ne reste pas grand chose, endroit très sympa pour explorer les animaux, on peut voir entre autre : orang outans, éléphants pygmé( on les a vus 3x de suite ), serpents, lézards moniteur, macaques à longue queue, aigrettes, aigles, milles pattes, sangsues, crocodiles, singes, hornbill, etc


Sandakan : 

www.sandakanbackpackers.com : guest house, située au bord de la mer, centrée, chambres spacieuses, air con, free wifi, petit déjeuner inclus, sanitaires en commun, propres, eau chaude, staff sympa, bonne adresse rapport qualité – prix


Semporna

www.cityinn-semporna.com : hôtel situé près de la station de bus, restaurants, magasins à proximité, chambres doubles avec WC, eau chaude, douche séparée du reste de la salle de bain, air con, TV, propre, linges à disposition, grand, bien isolé, bonne adresse rapport qualité – prix, free wifi mais difficile de l’avoir dans toutes les chambres, laundry service, staff sympa


Mont Kinabalu parc : 

- Kinabalu mountain lodge : chalet en bois, situé en hauteur dans la nature, en dehors du parc,  à 1 km environ, belle vue, grande terrasse, propre, coin TV, pas d’internet, douches et WC en commun, eau chaude à partir de 18h, possibilité de manger sur place ( plats essentiellement végétariens ), staff sympa, jeune. Dortoirs et chambres privées. Il peut faire très froid la nuit, il est bien d’avoir un sac de couchage et des habits pour le chaud. Pour accéder à la lodge, il faut descendre à Kinabalu parc, il faut ensuite marcher 1 km au bord de la route en direction de Kota Kinabalu et ensuite il y a un panneau ( Kinabalu Mt lodge ) et depuis là, il faudra encore marché encore 1 km. L’ATM le plus proche de la lodge se situe à Kundasang, il faut y aller en taxi car c’est assez loin. 

 


 

 

 

Partager cet article

Repost0
15 août 2011 1 15 /08 /août /2011 21:17

 

Hébergements / bonnes adresses

 

Udon Thani

- L’elephant blanc hotel – restaurant : établissement tenu par un français,  situé en dehors du centre ville, tranquille, piscine, jolies chambres avec toutes les commodités : TV, air con, frigo, salle de bain occidentale avec douche fermée, eau chaude, free WIFI, personnel sympathique. Adresse : UdonDusadee 6, 244/45 Changsawan, Soi Hengjea Thipwiman Village, 41000 Udon Thani / Email : udonth@hotmail.com / Tel : 042.326.834

 

Chiang Mai

 - Manee guest house : très bonne adresse, bon marché, chambres simples, confortables, très propres, nettoyées tous les jours, TV, eau chaude, air con ou fan, staff très sympa (surtout Amy ), laundry service,  free WIFI, petite restauration, terrasse abritée, bien située, à l’intérieur du carré dans petite rue tranquille, restaurants, agences de voyages à proximité, à recommander. Adresse : 23/5 Moonmuang Rd. Soi 7, Chiang Mai / Email : manee_house@yahoo.com / Tel : 66 53 227257

- Bann Bakery : boulangerie tenue par une japonnaise, située proche de Chiang Mai gate, à l’extérieur du carré, excellente adresse pour le petit déjeûner : vrai café à la machine, très bons croissants, pains au chocolat, croque monsieur, torsades au lard, pâtisseries, à recommander. Adresse : 3/9 Suriyawong Rd, T.Haiya, 50100 Chiang Mai / Tel : 089 5529305 ou 053 272216

- Da Roberto Ristorante italiano : très bonne adresse, tenu par un italien et sa femme thailandaise, très bonnes pizzas, pastas, desserts, café. Adresse : 21/ Rachamankha Soi 2, Chiang Mai

www.fuji.co.th : Fuji restaurant : excellente adresse pour manger japonnais, il y a beaucoup de choix à la carte : sushis, légumes sautés, gyoza, saumon teriyaki, salades, soupes, beaucoup de choix de poisson, viande. C’est une chaîne de restaurants, il y en a  dans toute la Thailande, allez sur le site pour voir où ils se trouvent.

www.theriversidechiangmai.com : très bonne adresse, on y mange très bien, situé au bord de la rivière Ping, très joli cadre, terrasse avec vue sur la rivière, bar, cuisine thai et occidentale, live music tous les soirs, bonne ambiance, staff sympathique, à recommander.

 

Bangkok

 - www.renohotel.co.th : très bon hotel rapport qualité-prix, situé proche des grands centres commerciaux, au centre ville, skytrain à 5 min à pied, restaurant, piscine, agence de voyage, WIFI payant, chambres spacieuses, propres, nettoyées tous les jours, TV, air con, coffre fort, salle de bain occidentale avec baignoire, petit déjeuner inclus dans prix de la chambre, staff sans plus, une nuit coûte environ 1'100 baths, bien de réserver avant car est souvent complet. Adresse : 40 Rama 1 Road, Soi Kasemsan 1, Opposite National stadium, 10330 Bangkok. Tel : +662 215 0026-7 / Email : info@renohotel.co.th

- Cabbages and condoms : très bon restaurant, cuisine traditionnelle thai, on y mange très bien, c’est une chaîne de restaurants, on en trouve plusieurs en Thailande. Allez sur ce lien pour voir où ils se trouvent : www.pda.or.th/restaurant/contact_us.asp , celui de Bangkok se trouve à cette adresse : 10 Sukhumvit Soi 12, 10110 Bangkok 


Koh Tao

www.tripleb-bungalow.com : Triple B ( Belgium beer Bar ) , très bonne adresse, bon marché, tenu par un Belge sympathique et souriant, située à Mae Haad à 5 min à pied de la rue principale, bord de mer à 150 m, 6 bungalows en dur avec terrasse, avec ou sans TV/DVD, frigo, eau chaude, jolies chambres, propres, moustiquaire, possibilité de louer aussi 2 bungalows en bambou sans sanitaire, avec fan pour meilleur marché, très joli jardin, bar, bruyant le soir car musique, karaoké a proximité

- Jom Jam guest house : située à Mae Haad proche du débarquadère, à côté du 7eleven, staff sympatique, bonne adresse, bon marché, neuf, chambres spacieuses, propres, jolies, free WIFI,  eau froide, pas de moustiquaire, fan, mieux de prendre une chambre avec vue sur le port, certaines fenêtres donnent sur le mur d’en face

- Café del Sol : restaurant situé à Mae Haad, tenu par un français, très bonne adresse, on y mange très bien, plats thai et occidentaux

- El Farango : restaurant pizzeria situé à Mae Haad, tenu par un italien, très bonnes pizzas

- Capuccino : boulangerie françaises située à Mae Haad, très bons sandwichs, croissants, café

 

Surat Thani

- Thairungruang hotel : bonne adresse rapport qualité-prix, situé au centre ville, proche d’un grand centre commercial, du marché de nuit, restaurants et petits magasins à proximité, WIFI payant mais bon marché, TV, eau chaude, chambres spacieuses sans caractère, vieux, pas de charme, staff ok

 


Partager cet article

Repost0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 13:20

  

 

 

Carte du Lao, Map of Laos, www.globeevaion.com, Valérie Cu

 

 

 

   Pour accéder au photographies du Laos, veuillez cliquer ici

 

 

 


 

 

Hébergements et bonnes adresses

 

Luang Nam Tha : 

- Manychan guesthouse, située en face du marché de nuit. A/C, Tv, eau chaude, chambre nettoyée tous les jours, personnel sympathique, free WIFI, restaurant et bar. Endroit calme. C'est une très bonne adresse. 

 

Luang Prabang : 

- Seng Phet guesthouse, située en peu en dehors dans une ruelle assez tranquille, à 10 minutes à pied du centre ville, proche du marché de nuit. Free WIFI, free bananes, free café et thé. Chambres charmantes avec eau chaude. Personnel sans plus. Attention à bien compter les habits lorsque vous faites la lessive chez eux, des choses disparaissent! Adresse : Ban Hoxieng, Luang Prabang, Tel : 856-071 253 534

 

Vang Vieng : 

- Le jardin organique guest house : située un peu à l’extérieur du centre, restaurants, petits magasins, agences de voyage à proximité, chambres simples dans bâtiment principal, plus ou moins propres, possibilité de louer aussi des bungalows avec terrasse,  free WIFI quand ça marche, eau chaude, petit magasin, staff sans plus. Tel : +856 23 511420


Vientiane : 

- Mixok guest house : neuve, a ouvert fin de l’année 2010,  située au centre, chambres spacieuses, propres, TV, air con ou fan, un peu bruyant si la fenêtre donne du côté de la rue principale, eau chaude, staff sympa, laundry service, free wifi quand ça marche, très bonne addresse qualité-prix. Tel : 021 251 606 / Email : mixokgh@gmail.com

- PVO : très bon restaurant vietnamien : rouleaux de printemps frais, soupes, sandwichs, jus de fruit, etc . Adresse : 344 Samsenthai Rd, Vientiane / Email : laopvo@hotmail.com

 


Partager cet article

Repost0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 03:06

 

 

      Pour accéder aux photographies du Tibet, veuille cliquer sur : album 01 et album 02

 

 


 

Hébergement


 

Lhassa  :

  • Cool Yak Hotel : très bien situé, à 5 min à pied de Bakhor street et ses magasins à souvenir, restaurants et bars à proximité, belles chambres, spacieuses, propres, nettoyées tous les jours, eau chaude, TV, staff souriant et sympathique, Free Wifi, terrasse sur le toit avec vue sur le potala,  restaurant avec mini buffet pour le déjeûner, en supplément de la nuité, prix des chambre négociable, ne fuyez pas devant la liste des prix affichée derrière la réception, nous avons payé 100 yuan la nuit pour une chambre double, très bonne adresse. Adresse : Lhasa Mentsekhang rd, no6, Tel : 0891-6856777, Fax : 0891-6856111, Email : coolyak@gmail.com

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 09:52

 

Les informations qui suivent n'engagent que notre opinion et expérience et ne sont données qu’ à titre indicatif. Comme tout change très vite en Chine, il se peut que les données ci-dessous ne soient plus d'actualité, à vous de vous renseigner.

 


 

Hébergements et établissements

 

La plus part des adresses ci-dessous sont soit dans hostelworld, hostelling international ou Yha china.


Beijing :

  • www.leohostel.com : Située dans les Hutongs de Beijing. A 15mn à pied de la station de métro de Qianmen. Les dortoirs et wc sont plus ou moins propres. Le bar est busy et bruyant. Restaurants et petits magasins a proximité. Agence de voyage, propose des tours à la grande muraille. Laundry service et free wifi.

 

Xian :

  • www.hostelxian.comShuYuan International Youth Hostel à Xi An. Staff sympathique. Un café de bienvenue et une bière par jour et par personne. :-) Dortoirs avec lockers et sanitaires propres. Cour intérieure, restaurant et bar. Free wifi. Laundry service. Bonne adresse.

 

Luoyang

  • www.lyyha.com : Yijia International Youth Hostel à Luoyang. Située près du centre de la vieille ville et à 20mn de la gare en bus. Staff très sympathique et serviable. Chambre très propre. Petite restauration. Free wifi et self service laundry. Très bonne adresse.

 

Qingdao :

  • www.hostelqingdao.com : Old Observatory Youth Hostel à QingDao (TsingTao). Dans un vieil observatoire, est situé en amont de la ville. Magnifique vue sur cette dernière depuis la terrasse sur le toit. Dortoirs et sanitaires sales, voir très sales. Nous sommes restés 5 jours et le ménage n'a jamais été fait. Pleins de détritus jonchent le sol des douches et les wc n'ont jamais eu un coup d'éponge. Free wifi et barbecue. Staff sans plus. Pas recommandée.

 

Nanjing

  • www.jasminehostel.com : Jasmine Hostel à Nanjing, situé dans un cartier tranquille hors du centre. Facilement accessible en bus ou taxi. Restaurants de rue, Mc.Donald et supérettes en tout genre à proximité. Terrasse et salon. Staff et chien (Batour) très sympathiques. Free wifi. Self laundry service. Petite restauration, sandwichs. Etablissement propre. Bonne adresse.

 

Suzhou :

  • Mingtown Youth Hostel : charmant hotel, bonne situation, au bord de la rivière, restaurants à proximité, staff pas très sympathique, pas très serviable, Free Wifi, chambre double petite mais très jolie, propre, 10 min à pied du centre ville, laundry à faire soi même, possibilité de louer des bicyclettes, ne réserve pas les billets de train, café porte d’à côté très sympa, cartes postales home made en vente. Adresse : No.28 Pingjiang Rd, Suzhou Jiangsu, Tel : 0512-65816869, Email : mingtown@foxmail.com

 

Shanghai :

  • Utels (Shanghai City Central International Youth Hostel) : auberge de jeunesse, éloignée du centre mais station de métro à 5 min à pied, free WIFI, laundry, staff sympathique, serviable, dortoir non mixte, fumeur, lockers à disposition, sanitaire très propre, restaurant avec buffet gratuit et à volonté pour le déjeuner, touriste information, laundry service, restaurants et centre commercial à proximité,  bonne adresse

 

Guilin :

  • www.wada-hostel.com : très bonne adresse, située dans un quartier traditionnel chinois, à 20 min en bus du centre ville, à 10 min à pied de la gare, staff très sympathique, serviable, restaurant, terrasse, free WIFI , laundry service, propre, chambre double avec TV et aircon. Adresse : No.212, Huanchengxi Road, Guilin, Tel : 86-773-2154888 / 2154999, Email : wadahostel@yahoo.com

 

Pingan :

  • www.liqinghotel.com : Liqing Hotel 2, batiment en bois, bien situé, belle vue sur les rizières, chambre avec balcon, TV, aircon, eau chaude, refoulement d’égoût dans la salle de bain, couhette qui sent le renfermé et très lourde, mauvaise isolation, on entend et on voit les voisins, staff ok mais sans plus, bon restaurant avec 2 terrasses, bonne adresse rapport qualité prix pour 1-2 nuits, free WIFI

 

Yangshuo :

  • www.yangshuo-study-travel.com : Yangshuo Culture House, guest house familiale, située à 15-20 min à pied de la Western Street, petits restaurants locaux à proximité, déjeuner, dîner et souper gratuit, copieux et bon, free WIFI , chambres correctes, propres, avec air con, manager sympa mais lunatique, free pick up à la bus station, bonne adresse

 

  • www.gigglingtree.com : Giggling Tree guest house, située à la campagne, à 10 min à pied de la Yulong river, à 15 min en voiture de Yangshuo ( taxi 30 yuan ), chambres spacieuses et charmantes, air con, propres, cour intérieure, location de vélos, personnel très sympathique et serviable, laundry service, free WIFI, jardin avec chaises longues, plusieurs terrasses, très bon restaurant, petits restaurants locaux à environ 20 min à pied

 

Chengdu :

  • www.gogosc.com : Sim’s cosy garden hostel, auberge de jeunsesse située en dehors du centre ville,  à 25 min en bus, terrasse, très bon restaurant bon marché, free WIFI, chambre propre, TV et lecteur DVD, air con, staff très sympathique, serviable, compétent et souriant, agence de voyage spécialisée pour les circuits au Tibet et dans la région, donne des infos très pratiques, arrange des tours, très bonne adresse

 

Shangri la :

  • Tavern 47 : guest house, située dans la vieille ville, restaurants et magasins à proximité, le patron, M. Xiao Chen, jeune homme de 30 ans, très sympathique, s’occupe seul de son établissement, chambre double charmante, tres bien décorée, propre, eau chaude, couhette chauffante électrique, free Wifi, laundry service, terrasse, salon avec cheminée. Infos utiles : tel : 0887-8881147 , portable : 13988734911, email : ahui1128@hotmail.com

 

Dali :

  • www.dalihump.com : Dali Hump guesthouse, située dans la vieille ville, proche des restaurants et magasins, chambres spacieuses, charmantes, beaucoup de cachet, eau chaude, douche tropicale, très propre, free WIFI, laundry service, restaurant et bar, staff sympathique, organisent régulièrement des concerts, barbecues tous les mercredi et samedi, terrasse, billard

 

  • The bakery No.88 : Boulangerie occidentale, très bonnes patisseries, pains, sandwichs (fromage, lard, jambon crus, salami…), jus de fruits et cafés. Très bonne adresse pour le petit déjeuner ou les 4 heures ! :-) Adresse : Foreigner street center 52, Boai Lu, Dali old town. Tel : 0872-2679129, Email : bakery88.dali@gmail.com

 

Kunming :

  • www.thehumphostel.com : The Hump hostel, très bien situé, au centre ville, à proximité des centres commerciaux, restaurants, chambre correcte, TV, propre, restaurant, bar, terrasse, billard, free WIFI, laundry service, staff sympathique, endroit bruyant par moment, possibilité de réserver des bus directs couchette au départ de Kunming pour Mengla ( 13 heures – 302 yuan ), Luang Prabang ( 20 heures - 389 yuan ), Yuangang ( 7 heures - 147 yuan ), information disponible pour la stone forest ( 2 heures en bus depuis Kunming )

 

Lhasa (Tibet) :

  • Cool Yak Hotel : très bien situé, à 5 min à pied de Bakhor street et ses magasins à souvenir, restaurants et bars à proximité, belles chambres, spacieuses, propres, nettoyées tous les jours, eau chaude, TV, personnel souriant et sympathique, Free Wifi, terrasse sur le toit avec vue sur le potala,  restaurant avec mini buffet pour le déjeûner, en supplément de la nuité, prix des chambre négociable, ne fuyez pas devant la liste des prix affichée derrière la réception, nous avons payé 100 yuan la nuit pour une chambre double, très bonne adresse. Adresse : Lhasa Mentsekhang rd, no6, Tel : 0891-6856777, Fax : 0891-6856111, Email : coolyak@gmail.com

 

Hong Kong : 

  • www.hostel.hk : Hong Kong hostel, bien situé, sur Causeway Bay, restaurants et magasins à proximité, staff pas très sympathique, chambres très petites, propres, aircon, TV, salle de bain minuscule avec un doux parfum d’égoût, certaines chambres peuvent être bruyantes, free WIFI quand il marche, bus direct pour l’aéroport à 5 min à pied, station de métro à 5 min à pied, bonne adresse rapport qualité prix.

 

  • Lin Heung Tea House : L’un des derniers et probablement le plus vieux restaurant a Dim Sum sur chariot de la ville. L’endroit vaut le détour. Veuillez réserver avant ou aller de bonne heure car il est plein à craquer tous les jours ! Attention, il n’y a plus de Dim Sum à partir de 14h. Adresse : G/F., 160-164, Wellington Street, Central, Tel : 2544 4556

 

  • www.moderntoilet.hk : Restaurant sympathique au mobilier très design pour passer une soirée entre amis. N’espérez pas manger de la haute gastronomie dans cet établissement.

 


 

Transports

 

  • www.travelchinaguide.com : Horaires et numéros de train (utile pour réserver un train dans les gares où le personnel ne parle pas l'anglais), et des informations diverses pour la Chine.

 

 

 


 

Divers

 

 

  • www.ninjacloak.com : Proxy pour passer outre la censure. :-) Bien entendu, il n’y a pas que celui-là.

 


 

Bons plans


Pour trouver facilement votre hôtel ou guest house, imprimez toujours l’adresse en chinois, ou  téléchargez l’adresse en PDF sur le portable ou alors demandez à la réception de l’hôtel précédent d’écrire l’adresse en chinois sur un papier !!! Si vous n’avez pas l’adresse en chinois ou un numéro de contact, je pense que c’est mission impossible pour vous faire amener à bon port.

 

Quand vous séjournez dans une guest house, il y a très souvent des cartes de visite d’autres guest houses, il est toujours bien d’y jeter un œil et de prendre les cartes de celles qui pourraient vous intéresser, c’est bien utile pour avoir les adresses en chinois!

Prenez toujours avec vous la carte de visite de votre hôtel, c’est toujours utile si vous vous perdez.

Acheter une puce chinoise pour son téléphone portable : intéressant et économique si vous comptez utiliser votre portable en Chine. C’est très utile quand vous voulez appeler un hôtel, une guest house. Pour le meilleur choix, se faire conseiller, sachant que les offres les moins chères, régionales, ne sont pas forcément les plus pratiques et il est souvent difficile de recharger votre puce en dehors de la province d'achat.

Pour aller au temple de Shaolin depuis Luoyang, faire attention de ne pas intégrer un bus avec tour organisé en chinois ( même si bon marché, 40 yuan l’aller-retour ), vous allez non seulement rien comprendre aux explications mais aussi perdre beaucoup de temps. Il faut vous rendre au guichet de la station de bus pour acheter votre ticket et ne pas vous laisser intimider par un rabatteur ! Il faudra sûrement prendre un 1er bus jusqu’à Deng Feng, puis un 2ème bus jusqu’au temple. Nous nous sommes faits avoir et avons fait plus de 5 heures de route pour y arriver au lieu des 1h30 de  prévu, nous avons fait plusieurs haltes en chemin, avons payé 2 fois le prix de l’entrée et toutes les explications étaient naturellement en chinois. Et arrivés sur place, nous étions trop tard pour assister à l’entraînement ! La vraie arnaque !

Pour la grande muraille, il ne faut pas forcément aller aux endroits les plus touristiques, renseignez-vous car il y a plusieurs possibilités. Nous avons visité Simatai et Jinshaling et avons été très contents. Il y a des parties de la muraille qui sont restaurées et d’autres qui ne le sont pas.

Pour aller à Pingan, région de Guilin, il y a la possibilité de prendre un bus direct depuis Guilin mais les agences ou guest houses ne vont pas vous le proposer d’office. Le bus est rouge. Nous, nous l’avons pris à 10h pour descendre de Pingan à Guilin. Il doit y avoir 2 départs par jour, un le matin et un l’après-midi.

A Yangshuo, si vous voulez faire du radeau, il est mieux de faire la descente sur la rivière Li et de louer un radeau pour vous tout seul, c’est un peu plus cher mais ça vaut la peine. Il faut partir de bonne heure le matin pour voir le soleil se lever, les couleurs sont magnifiques et les paysages somptueux.

A Pékin, Guilin, et dans d’autres endroits touristiques, bien faire attention aux personnes qui veulent pratiquer leur anglais avec vous. Très souvent, ce sont des étudiants en art, des professeurs d’anglais, qui veulent vous emmener dans un salon de thé pour vous faire déguster du thé de première qualité, et  qui vous sera facturé à un prix exorbitant. Un pot de thé peut être facturé jusqu’à 300 yuan. La facture peut être très salée, donc ne tombez pas dans le piège ! Ils peuvent aussi vous emmener dans des galeries d’art où ils ne vous lâcheront plus, et pour finir, vous allez céder et dépenser des sommes astronomiques. Nous, nous avons failli tomber dans le piège, mais heureusement Christophe avait flairé l’arnaque avant que l’on ne soit allés trop loin. Beaucoup de touristes se font avoir !

 

A Pékin, dans la plupart des restaurants, on vous sert des couverts emballés dans du plastique, qu’il faut payer entre 1 et 2 yuan, mais pas plus de 3 yuan. Mais, il arrive que certains établissements les facturent jusqu’à 8 yuan. Il faut toujours demander le prix avant de les déballer !

 

 


 

 

Quelques prix


Les entrées pour les temples, palais, parcs sont très chères. Très souvent il faut payer pour aller se promener au bord d’un lac, dans un parc ! Rien n’est gratuit, tout se paie !!!!

 

Shaolin Temple : 100 yuan et pas 180 yuan comme on veut souvent vous le faire croire

Longmen  grottoes : 120 yuan

Terra Cotta : 90 yuan 

Remparts de Xian : 40 yuan 

Tour organisé à la grande muraille : 260 yuan + 80 yuan  

Cité interdite : 60 yuan

Palais d’été : 60 yuan forfait

Train de Pékin à Xian en couchette dure : 256 yuan / pers

Train de Xian à Luoyang en siège dur : 55 yuan / pers

Métro de Pékin : 2 yuan le trajet ( peu importe la distance parcourue )

Trajet en bus en ville : 1 yuan

1 nuit dans une guest house : entre 100 et 150 yuan la double, même prix pour 2 personnes en dortoir

glace : entre 1 et 3 yuan

btle d’eau : entre 1 et 3 yuan

baodze : entre 1 et 1,5 yuan

jiaodze ( dumplings ) : entre 10 et 15 yuan la portion de 20 à 25 pces

plat : entre 5 et 20 yuan pour un plat végétarien dans un petit buibui, entre 20 et 40 yuan s’il y a de la viande. Dans les restaurants, il faut compter entre 5 et 10 yuan de plus pour un même plat

bière : dans un restaurant, entre 5 et 10 yuan, entre 10 et 20 yuan dans certaines guest houses

 

 

 

Partager cet article

Repost0
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 09:33

 

LE JAPON

 

Le Japon, c’est un peu l’Europe de l’Asie,  ça n’a rien à voir avec le reste de l’Asie du Sud Est ou de la Chine, c’est tres occidentalisé.

La politesse et courtoisie des Japonais en font des personnes très charmantes et accueillantes. Ils disent merci pour tout et pour rien. Ils aident volontiers et vous accostent facilement dans la rue quand vous avez l’air perdu. C’est un peuple très attachant.

Les Japonais, comme chez nous, vivent plus à l’intérieur qu’à l’extérieur. Contrairement au reste de l’Asie, ils sont très discrets, ils n’étalent pas leur vie privée au grand jour, elle est du coups bien préservée. Les fenêtres et entrées de leurs maisons sont souvent dissimulées derrière des lamelles en bois, leur laissant ainsi plus d’intimité et nous, nous restons sur notre faim ! :-(

Le réseau de transport japonais est excellent. Il est très facile de se déplacer dans l’archipel, tout est très bien indiqué et les employés dans les stations de train, métro parlent en général bien l’anglais et savent bien renseigner !!

Les distributeurs à boisson sont très populaires, il y en a à chaque coin de rue, tandis que dans le reste de l’Asie, se sont plutôt des petites rulottes ambulantes ou des petits buibuis qui vendent les boissons.

Certaines toilettes sont assez fun, elles sont pourvues d’un petit jet que l’on peut diriger en avant ou en arrière, afin de nettoyer avec précision son intimité. Certaines ont même des options pour faire des petits bruits d’eau ou pour chauffer.

Les onsen ( bain thermal japonais ) sont très populaires et on en trouve dans tout le pays, ça va des bains publiques ou bains privés dans les ryokans, hotels. La tradition veut qu’on s’y baigne nu ! Nous avons préféré les bains privés, plus intimes aussi !!!

La cuisine japonaise est constituée de viande ou de poisson, de riz ou de nouilles, de légumes et d'algues, généralement assaisonnée avec des condiments locaux. Voila une mise en bouche des traditionnels de la gastronomie japonaise :

- Sushi : tranche de poisson cru mis sur une boulette de riz vinaigré.

- Tempura :  fines lamelles de légumes ou des fruits de mer légèrement trempés dans de la pâte ensuite brièvement frits.

- Ramen / Udon : soupes de nouilles froides ou chaudes.

- Okonomiyaki : pizza japonnaise contenant une variété d’ingrédients ; nouille, choux, lard, etc ; Okonomi signifie littéralement ce que vous aimez, et yaki grillé.

- Teppankyaki : ( littéralement « grillé sur une plaque en fer ») on utilise une plaque chauffante pour cuire les aliments. Les ingrédients traditionnellement utilisés pour le teppanyaki sont le bœuf, les crevettes, les coquilles Saint-Jacques, le poulet, les œufs de poules et différents légumes. On utilise de l'huile de soja pour la cuisson

- Yakisoba : soba (nouilles de sarrasin et de blé), sauté avec des morceaux de viande ou fruit de mer et des légumes.

- Gyoza : ravioli frit à la poile farcis a la viande hachée parfumée aux herbes.

- Yakitori : brochettes grillées sur du charbon de bois.

- Sukiyaki : fines tranches de boeuf et de légumes cuits dans un pot de faible profondeur.


 


 

TOKYO

Tokyo est la ville la plus peuplée du monde avec ces 37 millions . C’est une ville ultra moderne, high tech, on y trouve tout ce qu’on veut : de l’électronique, habits de marques, vêtements fashion, bijoux de luxe, aux magasins de jouets, de photos, de mangas, de jeux vidéo, etc. On trouve aussi des cafés pour chats, c’est un salon où l’on peut louer un chat pendant ½ heure, voir plus, pour s’amuser avec et lui faire des calins. Il y a aussi la possibilité de louer des chiens pour aller les promener.

 

Japon, Tokyo 0020


Le système de transport de Tokyo est impressionnant, la première fois qu’on regarde un plan, on se dit que jamais on arrivera à s’en sortir tellement c’est un méli mélo de lignes colorées qui s’entremêlent. En dehors du métro, il y a aussi le JR,  un train local qui dessert certains quartiers de Tokyo, ainsi que la périphérie de la ville.  Il existe  différentes compagnie régissant le métro, donc si vous effectuez des transferts lors de vos déplacements, il est préférable de rester sur la même compagnie, ça revient meilleur marché, surtout si vous utilisez des cartes journalières.

Une fois qu’on a pris le temps de l’étudier, c’est pas difficile. Il n’est pas toujours évident de trouver du premier coups la bonne ligne de métro ou de train dans une station, surtout si cette dernière est un grand carrefour comme Shinjuku.

Quelques quartiers de la ville que nous avons visités et que nous recommandons.

Shibuya est le quartier de Tokyo le plus peuplé et le plus coloré. Son grand carrefour est impressionnant, une fois les feux de signalisation passés au vert, une marrée humaine converge vers les extremités, sans même s’effleurer, telle une fourmilière. Les magasins de mode fashion et de divertissement se succèdent les uns aux autres. Le week end essentiellement, on peut croiser des adolescentes en kimono ou vêtues de façon extravaguante et maquillées tel des personnages sortis tout droit d’un manga.


Japon, Tokyo 0083

 

Shinjuku est la station la plus peuplée du Japon, plus de 2 millions de personnes y transitent chaque jour.  Etant donné que la masse est bien répartie, elle ne se fait pas trop ressentir, on peut facilement s’y déplacer sans être bousculé ! Il est par contre plus difficile d’y retrouver son chemin, il faut prendre le temps et bien regarder à gauche à droite !!!!! Shinjuku est aussi caractérisée par son red light district Kabukicho, « le paradis des célibataires »; par son quartier des affaires avec ses grattes ciel qui surplombent les rues de la ville électrique. Cette dernière se distingue par ses multiples enseignes lumineuses. Les shoppings malls sont omniprésents, tant bien sous terre qu’à l’extérieur.

 

Japon, Tokyo 0025


Akihabara est l’endroit rêvé pour le consommateur d’électronique en tout genre. Ses rues sont bordées de centaines de magasins, de différentes tailles. Certains sont gigangtesques , étalés sur plusieurs étages et même une journée entière ne suffirait pas pour en faire le tour. Ils offrent tout : allant des ordinateurs dernier cri, appareils photo, televisions, portables, appareils électroménager aux marchandises seconde main et bric-à-brac électronique. Akihabara regorge aussi de magasins de jeux vidéo, mangas, sex shops.

Asasakusa est un peu à l’écart de toute cette modernité, elle a préservé une certaine atmosphère du vieux Tokyo, ses petites ruelles tranquilles sont agréables pour flâner et et faire du shopping dans les boutiques à souvenir qui bordent Nakamise. Le temple bouddhique de Sensoji, datant du 7ème siècle, est une halte appréciée si on veut observer les fidèles et certains touristes prier, faires des offrandes et se purifier. Vous pouvez explorer les alentours en louant les services d’un rickshaw mais c’est une alternative qui n’est pas donné à tout le monde, une demi heure pour 2 personnes revient à 8000 yen ( environ 100 CHF ).

 

Japon, Tokyo 0001

 

Ginza, le quartier le plus renommé de la ville  pour le shopping, la restauration, le divertissement, est un passage obligatoire. On y trouve d’innombrable centres commerciaux, boutiques, galleries d’art, restaurants, confiseries de luxe, night clubs, cafés, cinémas.  Les grandes marques et les cosmétiques sont omniprésents. Un café peut coûter jusqu’à 10 USD. Quand la nuit tombe, les affiches publicitaires scintillent de partout, donnant une touche colorée et étincelante aux ballades nocturnes.

 

Japon, Tokyo 0044

 

Et sans oublier, le marché aux poissons de Tsukiji, attraction majeure pour les touristes. Chaque jour, 2’500 tonnes de produits de la mer transitent dans ce  gigantesque marché, qui passe pour être le plus grand de la planète. Bien entendu, le thon est le roi de ce lieu et sa vente aux enchères commence vers 5h-5h30.  A l’heure ou nous écrivons ces lignes, il n’y a que 140 touristes par jour autorisés a accéder aux criées. Les autres halles sont ouvertes aux touristes, mais attention pas tous les jours. Se renseigner sur le site officiel du marché. Sur place, les chariots transportant la marchandise foncent telle des fusées d’un bout à l’autre des halles, sans trop regarder, donc soyez vigilant car un faux pas est vite arrivé.


Japon, Tokyo 0058

 

 


 

HAKONE

Hakone, région proche du Mt Fuji est une base idéale pour explorer la campagne environnante du Mt Fuji. Il y a des possibilités d’excursions sympas et pour un prix raisonnable si on prend le pass de 3 jours. On peut se déplacer en bus, en bateau, en funiculaire, en téléphérique. Si la vue est dégagée il y a possibilité de voir le Mt Fuji depuis Owakudani, Moto Hakone et lors de la traversée du lac Ashi !!!!! Les déplacements en bus dans la région sont tres faciles, tous les arrêts sont indiqués en anglais à l’intérieur de l’autobus.


Japon, Hakone 0029 

 

 



KYOTO

Kyoto, capitale impériale de 794 à 1868, est très différente de sa voisne Tokyo. Le centre ville est beaucoup moins grand et il est plus facile de s’y déplacer à pied ou à vélo. Malgré ses 1.4 millions d’habitants, elle apparaît comme une ville calme au charme provincial où l’on peut passer des heures à s’y ballader. Elle abrite aussi les dernières écoles de geisha du Japon où les jeunes maiko ( apprentie geisha ) reçoivent l’enseignement le plus authentique, de l'art de la danse, du chant ou de poésie avant de se produire dans les ryotei ( restaurant traditionnel luxueux ) et les zashiki (pièce traditionnelle d'une auberge ryokan ) de Gion ou de Pontocho et de divertir des personnalités riches et cultivées. C’est dans ces mêmes quartiers, avec un peu de patience, qu’il est possible d’apercevoir quelques geishas, discrètes, disparaissant rapidement, comme par enchantement dans les méandres des ruelles.

 

Japon, Kyoto 0084


Le marché couvert de Nishiki, étroite rue commercante, est bordé de centaines de magasins, vendant souvenirs, pickles, desserts japonnais, poisson frais, légumes et bien d’autres spécialités culinaires. Endroit idéal à explorer par temps pluvieux.

Avec ses temples, ses innombrables sanctuaires, ses ruelles pavées, ses palais, ses jardins japonais, son architecture, Kyoto est considérée comme le centre culturel du Japon. Elle compte plus de 1600 temples, dont certains sont des trésors nationaux et sont classés dans le patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Japon, Kyoto 0073


Le métro est beaucoup moins dense qu’à Tokyo, il existe uniquement 2 lignes, disposées en croix, coupant la ville dans les sens Nord-Sud et Est-Ouest. Par contre, le réseau de bus, important et très facile à utiliser avec l’aide d’un plan, et permet de découvrir aisément les nombreux sites touristiques que compte cette ville.

L’office du tourisme de la gare principale propose des walkings tours intéressants, fournit de multiples informations sur la ville et ses environs ! Le personnel se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions dans un anglais parfait. Un passage dans leurs locaux s’impose.

Soit dit en passant, tous les offices de tourisme où nous avons passé durant notre séjour, se sont révélés très compétents et fort sympathiques.

Non loin de Kyoto, la ville de Nara vaut le détour pour ses magnifiques temples et ses bambis (cerfs sika), sans gène, qui se promènent en toute liberté en plein centre ville. Comme Kyoto, les monuments historiques de l'ancienne Nara ont été inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Vous pouvez facilement visiter cette charmante bourgade en une journée depuis Kyoto .

 

Japon, Kyoto 0051


 

Pour accéder aux photographies de Tokyo, cliquer ici.

Pour accéder aux photographies de Hakone, cliquer ici.

Pour accéder aux photographies de Kyoto, cliquer ici.

 

 


 

Informations pratiques

 

- Coût de la vie :

Le niveau de vie au Japon est assez élevé, la nourriture, l’hébergement, les transports sont onéreux, les prix sont semblables à ceux de la Suisse, voir plus élevés.

Pour vous faire une idée, voilà quelques exemples. Un café ou une bière coûtent entre 5 et 6 CHF. Bien sûr on peut manger des soupes de nouilles, des plats genre fast food pour 6 à 12 CHF, voir de 12 à 20 CHF pour des plats dans un restaurant moyen. Mais si on veut goûter à la nourriture japonnaise plus raffinée, il faut mettre le prix et ça peut aller de 30 à 50 CHF. Les bars à sushis avec carrousel sont assez bon marché, les assiettes de 2 pces coûtent en moyenne de 1 à 3 CHF l’assiette, ça peut aussi monter jusqu’à 5 CHF pour du spécial. On peut trouver aussi des sushis en barquette dans les supérettes,  les 7 eleven , c’est pas mauvais et bon marché.

On peut dormir en dortoir pour 25 à 35 CHF par personne et dans des chambres double entre 80 et 100 CHF mais le plus souvent, il faut compter environ 120 CHF pour une double. Le Japon n’est pas aussi bon marché que la Chine, l’Asie du Sud Est, le budget journalier est beaucoup plus élevé!!!! 

Les transports sont aussi très coûteux, surtout le train. Il existe des pass qu’on peut acheter et qui réduisent considérablement les frais si on veut effectuer plusieurs trajets en train.  Pour plus d’infos, allez sur : www.jrpass.com . Pour vous donnez une idée, un aller simple en train express shinkansen Tokyo - Kyoto coûte environ 11'000 yen ( environ 130 CHF ) . Il existe aussi des pass pour certaines régions qui offrent des rabais sur les transports ( exemple région de Hakone ). Il est bien de se renseigner dans les offices du tourisme de la ville ou on séjourne.

 


 

- Liens :

 

- Hébergements : 

Tokyo:

  • www.sakura-hostel.co.jp : Sakura Hostel, situé dans le cartier de Asakusa. Restaurants bon marchés à proximité. 15-20mn à pied de la station de métro. Staff sympathique. Petit déjeuner à volonté pour environ 350 yen. Self laundry service avec séchoir. Free wifi. Dortoirs avec lockers à cadenas. Sanitaires en commun très propres. Petite terrasse devant l'hostel. Très bonne adresse.

 

  • www.asakusasmile.com : Asakusa smile. Restaurants bon marchés à proximité. 10mn à pied de la station de métro. Staff sans plus. La réception n'a pas des horaires très pratiques.  Free wifi. dortoirs sans lockers, mais possibilité d'en avoir un dans le couloir. Chambre et sanitaires       propres. Bonne adresse petit budget.

 

Hakone:

  • Fuji Hakone Guesthouse : Située dans un petit village japonais dans la région de Hakone, arrêt du bus à 5mn à pied. Restaurants à 20mn à pied et supérette à 5mn. Staff très sympathique et compétent. Chambres style japonais, charmantes, sans wc. Kimono et linges à disposition. Sanitaires en commun très propre, voir même irréprochable. Onsen intérieur et extérieur (gratuit) avec possibilité de le réserver par période de 30mn. Petit déjeuner à volonté pour enviton 700-800 yen. Micro onde et wifi gratuit. Self service laundry. Excellente adresse.

 

Kyoto:

  • www.kyotojp.com : Tour Club Hostel à Kyoto, situé dans un quartier tranquille, à 15mn à pied de la gare ferroviaire. Restaurants et supérettes à 10mn de marche. Dortoirs nettoyés tous les jours et sanitaires propres. Pas de lockers. Couvre feu à 23 heures. Staff sans plus et horaires de la réception pas très pratique. Free wifi. Self service laundry. Bonne adresse.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 08:44

 

La Chine

 

Introduction


Avec une superficie de 17 fois et demi la taille de la France,  avec ses 1,3 milliards d'habitants (23 fois la population de la France), la Chine est un pays gigantesque, dans lequel, bien souvent, on se sent très petit et seul au milieu de cette immensité et de ses millions de Chinois ! C’est le pays le plus peuplé du monde. Tout prend du temps, se déplacer d’une ville à l’autre, trouver une info, un billet de train, le bon arrêt de bus. Il faut être très patient ! La barrière de la langue se fait ressentir dès qu'on pose un pied sur le territoire, que ce soit à l’aéroport ou à la gare. Hormis les guides, quelques étudiants et certains commerçants, presque personne ne parle l'anglais. Du coups, si on prononce quelques mots de chinois, les sourires éclairent les visages et bien des barrières tombent.
 Il est alors aussi plus facile de commander à manger dans un restaurant, au marché, de marchander, de se déplacer dans le pays, de trouver son chemin, etc. Pour communiquer, vous pouvez aussi vous aider d’un dictionnaire, d’un guide linguistique ou de dessins.


Les transports


Concernant les transports, il existe plusieurs moyens pour se déplacer d’un point à l'autre. Le réseau de transport chinois est très bien développé.


- En ville, il est plus facile et meilleur marché de se déplacer en métro quand il y en a un ! Les noms des stations de métro sont tous indiqués en pinyin ( transcription phonétique en écriture latine ), donc si vous avez un plan de métro, c’est un moyen de transport très facile pour se déplacer sans perdre trop de temps. Pour acheter un ticket de métro, il peut y avoir des dizaines de personnes devant un automate et donc l’attente peut être longue ! Aux heures de pointe, il peut y avoir énormément de monde et pour entrer et sortir du métro, ça peut devenir très compliqué, il faut bousculer, pousser, forcer, jouer des coudes,  pour arriver à se frayer un passage dans la foule! Pour faire la queue, c’est aussi toute une histoire, les Chinois n’arrivent pas à tenir en place, il faut toujours qu’ils essayent de vous passer devant et au moment où les portent s’ouvrent, ils se précipitent dans le métro, ils foncent sans se soucier des autres !!! Du coups, il faut faire pareil, sinon on n’y arrive jamais ! Et même si on les retient en leur barrant le chemin, ils rigolent, ils ne se fâchent pas! Ils arrivent même à courir quand le métro est vide, de peur de ne pas trouver une place assise. Rien ne se fait dans le calme et le respect !

Pour le train, c’est pareil, même s’ils ont un billet de train avec une place réservée, il faut qu’ils courent pour être les premiers installés. Pour sortir du train, c’est la même chose. Une fois, le train arrivé à destination, ils se précipitent pour sortir. C’est vraiment incroyable !!!

 


 

- Le train est un excellent moyen de transport pour parcourir de longues distances. Les trains chinois sont très confortables, propres, même si pas très rapides. Par contre, pour acheter un billet de train, c’est une vraie épreuve de patience. Tout va bien quand ce n’est pas la haute saison, pas les vacances, il suffit d’aller sur le site www.travelchinaguide.com/china-trains/pour choisir le train qu’on veut et ensuite on pourra donner toutes les infos ( date de départ, no de train, prix de la classe souhaitée ) au guichet ou à l’hôtel pour l’achat du billet. En cherchant les infos vous-même, vous êtes ainsi à l’abri des mauvaises surprises ( trains qui ne sont pas directs, qui coûtent plus chers ). Par contre, quand c’est la haute saison et qu’il faut parfois une semaine d’attente avant d’avoir une place de libre, ça devient un vrai casse tête, c’est quasi mission impossible. Si on passe par une agence, un hôtel pour réserver les billets, c’est beaucoup plus facile et beaucoup moins contraignant même si un peu plus cher car se prennent une commission ( environ 50 yuan par billet ). C’est la solution à opter si on ne veut pas perdre de temps, se taper de longues files d’attente. Par contre, si on décide quand même d’aller soi-même à la gare ou dans une agence, c’est tout de suite plus compliqué. Dans les grandes villes, comme Shanghai, Pékin, Canton, on trouve des guichets anglophones, donc c’est assez facile. Par contre, dans certaines petites villes, bien souvent il n’y a pas de guichet anglophone. Attention, certains guichets ne vendent que les billets qui partent de la ville où on se trouve et pas ceux qui partent depuis une autre ville. Premièrement, il faut trouver la bonne file d’attente, difficile car tout est écrit en chinois. Et si on demande à l’hôtel de nous écrire en chinois les infos qu’on souhaite pour obtenir un billet de train, il ne faut pas être trop précis et trop restrictif. Si on demande 2 places en couchette dure l’un à côté de l’autre et qu’il y a uniquement des places dans le même wagon mais pas dans la même cabine, la personne au guichet vous dira qu’il n’y a pas de place, elle ne va pas réfléchir plus loin.

Une fois, il nous a fallu 3 journées pour obtenir 2 billets de train. On voulait les commander par le biais de notre hôtel mais il ne proposait pas ce service. Donc, il a fallu se débrouiller seul. Le premier jour, nous sommes allés dans une agence qui vend des billets de train, mais là, même avec les infos en chinois qu’on nous avaient écrites à l’hotel, la personne du guichet nous a dit qu’il n’y avait plus de places pour les 10 jours à venir, chose que je ne croyais pas. Le 2ème jour, ne sachant pas si la personne de la veille avait bien compris et regardé toutes les disponibilités, nous sommes allés directement à la gare, se disant qu’on aurait peut-être plus de chance. Nous avons donc attendu derrière un guichet, fait la queue pendant ½ heure pour nous dire que nous n’étions pas au bon guichet car ils vendaient uniquement des billets pour le jour même et le lendemain. Nous avons essayé un 2ème guichet et là, on nous a dit que pour acheter des billets pour des trains qui partent d’une autre ville, il fallait aller à l’agence en ville, la même que nous avions visité la veille. Le 3ème jour, nous nous sommes donc rendus une nouvelle fois à l’agence et cette fois avec des infos moins précises ( plusieurs dates possible de départ en précisant que le plus tôt serait le mieux  – pas de no de train précis – même wagon mais pas forcément même cabine – faire au mieux pour nous mettre ensemble – couchette sans préciser la classe ) afin de trouver au minimum 2 places de libre dans un même wagon couchette ! Et comme par hasard, la personne du guichet a finalement trouvé 2 places de libre dans 2 cabines différentes.

Il existe aussi des billets au marché gris qu’il est possible de se procurer via des agences ou hôtels, moyennant un supplément. C’est comme ça qu’on a pu obtenir nos billets de train pour le Tibet.

Dans les trains chinois, il y a en général 4 classes différentes. Les couchettes molles ( compartiment à 4 personnes avec 2 étages ) – les couchettes dures ( compartiment à 6 personnes avec 3 étages ) – les places assises  - les places debout. Quand les trains sont pleins, vous trouverez toujours des gens debout au milieu du couloir dans les wagons places assises, même pour des trajets de plusieurs heures, voir de 1 journée ou plus. Il y en a même qui squattent les toilettes ou sont couchés sur le sol !  Les trains sont très propres, il y a toujours du personnel qui balaye, vide les poubelles régulièrement. Dans les wagons à couchettes dures, il y a un duvet, un drap, un coussin et tout est propre, il n’y a rien à redire. Pendant le trajet, il y a des employés qui passent régulièrement avec de la nourriture, des boissons, il y a de tout ! C’est la classe. Je peux dire que c’est même beaucoup mieux que les trains en Suisse. Sur chaque billet de train, il y a le no de train, la ville de départ et d’arrivée, le no de wagon, de lit ou siège mais pas l’heure d’arrivée ( vous pouvez la trouver sur internet en tapant votre no de train sur le site : www.travelchinaguide.com/china-trains/ . Il existe des trains express mais beaucoup plus cher aussi.

Pour les longs trajets, on voyageait toujours en wagon couchette, excepté le trajet Qingdao – Nanjing ! Comme il  n’y avait plus de couchettes disponibles les quelques jours à venir, nous avons donc décidé de faire le trajet assis pendant 14 heures ! C’était assez pénible ! La lumière reste allumée toute la nuit, le bruit est continu, les gens mangent, discutent, se déplacent sans cesse ! Il y a du monde partout, au milieu du couloir, des uns assis, couchés, debout, des autres dans les toilettes. Les gens se mettent où ils peuvent, où ils trouvent de la place. Et au moment de sortir du train, c’est le souk, comme le couloir est noir de monde, il faut pousser, enjamber pour pouvoir atteindre la sortie.

Par ailleurs, certains touristes décident volontairement de voyager assis ou debout, souvent par soucis d’économie. Nous avons une amie qui a fait le trajet Chengdu - Lhassa, en place assise pendant plus de 44 heures pour économiser 50 CHF ! Un belge a décidé de faire un trajet de plus de 20 heures debout, juste pour le fun de le faire une fois et de voir ce que ça fait !

Quand vous allez prendre le train, il faut être au moins 1h30 à 2 heures à l’avance à la gare. On ne peut pas arriver en dernière minute, dans ce cas, on est sûr que le train nous file sous le nez. On ne peut pas arriver à la gare et se rendre sur le quai. En plus, il faut avoir un billet de train pour rentrer dans une gare, sinon on ne vous laissera pas passer. Tout d’abord, il faut passer un contrôle de sécurité, ensuite se rendre dans la salle d’attente correspondante au no de train. Il faut donc repérer votre no de train sur le panneau d’affichage, le no de salle d’attente sera indiqué à côté. Le plus souvent, ça sera indiqué avec nos chiffres mais dans le cas contraire, il faudra mémoriser le caractère chinois et essayer de trouver l’emplacement dans la gare. Si c’est trop dur, montrez votre billet à un Chinois et il vous aidera. Environ ½ h avant le départ du train, les barrières s’ouvrent et vous pourrez enfin vous rendre sur le quai. Attention : avoir toujours son billet sur soi, il est demandé pour entrer dans la gare, puis dans la salle d'attente, puis sur le quai, puis dans le train et enfin pour sortir de la gare d'arrivée.

Nous avons passé de très bons moments dans les trains chinois, on peut y faire pleins de belles rencontres. Bien souvent, il n’y a que très peu de touristes étrangers et donc nous sommes l’attraction, autant bien pour les tous petits, les adolescents, les adultes que pour les plus âgés. Les Chinois sont très curieux, ils aiment regarder ce qu’on fait, ce qu’on mange !!! Tout le wagon se déplace à tour de rôle pour nous regarder ! Ceux qui savent quelques mots d’anglais sont tout contents de pouvoir nous demander d’où on vient, notre nom, notre adresse email! On a passé de très bons moments avec eux à rigoler, à jouer aux cartes, à faire des photos, à manger des légumes, cacahuètes et autres graines qu’ils sont tout contents de partager avec vous. Et bien sûr, quand les Chinois mangent, ils jettent tout par terre, que se soit des pelures, du papier ou autre! Mais ce qui est fantastique c’est qu’il y a toujours du personnel qui ramasse derrière ! C’est donc toujours propre ! Donc, pourquoi mettre à la poubelle quand on sait que quelqu’un est là pour nettoyer ! C’est comme des enfants ! Et il ne faut pas oublier qu’un trajet en train ne se fait pas sans soupes de nouilles et sans thé. Et c’est très pratique car dans tous les trains il y a des samovars à disposition dans chaque wagon.



 

- Dans les grandes villes, les bus sont nombreux et le système fonctionne plutôt bien. Ils roulent entre 6 h et 23 h. Même si on ne parle pas du tout le chinois, on peut se débrouiller seul. Avant de sortir, demander à la réception de l’hôtel quel numéro de bus vous devez prendre et faites noter sur un papier en chinois le nom de l’arrêt où vous devez vous rendre ! Une fois dans le bus, montrer votre billet au chauffeur et il vous indiquera où descendre !

Pour les bus qui circulent à l’intérieur du pays, il existe différentes classes, il y a les bus VIP, les bus couchette, les express, les bus lents qui s’arrêtent à tous les pissoirs, ou encore les bus avec visites guidées en chinois. Il faut bien se renseigner avant. Il existe dans toutes les stations de bus des guichets ! Il est mieux de se rendre au guichet plutôt que de se laisser accoster par des rabatteurs. Eux, ce qu’ils veulent c’est toucher des commissions et remplir les bus au maximum. Nous, la seule fois qu’on s’est laissé avoir, on a intégré un bus pour touristes chinois avec visite guidée en chinois. Il nous a fallu 5 heures pour arriver à destination au lieu des 1h30 prévu !

 


 

- Le taxi est un mode de transport facile et peu onéreux. Dans les grandes villes, tous les véhicules sont équipés d'un compteur, presque systématiquement utilisé. Dans notre cas, nous n’avons jamais eu de problème, contrairement au reste de l’Asie du Sud Est. où très souvent les chauffeurs de taxi refusent d’allumer leur compteur. A Guilin et Yangshuo, les chauffeurs n’ont pas allumé leur compteur mais le prix demandé était tout à fait correct. Demander à votre hôtel le prix approximatif d'une course si vous deviez tomber sur un chauffeur qui voudrait vous arnaquer. Attention : Très peu de chauffeurs de taxi parlent l'anglais ! Il est donc vivement recommandé d'avoir sur soi l'adresse voulue écrite en caractères chinois, un plan écrit en chinois ou un numéro de contact !!!! De notre côté, avant de nous rendre dans un hôtel, nous imprimions toujours l’adresse en chinois, ou nous téléchargions l’adresse en PDF sur le téléphone portable ou alors nous demandions à la réception de l’hôtel précédent de nous écrire l’adresse en chinois sur un papier !!! Si vous n’avez pas l’adresse en chinois ou un numéro de contact, je pense que c’est mission impossible pour vous faire amenez à bon port.



 

- Dans les grandes villes , il y a de plus en plus de motos et vélos électriques, c’est moins polluant et beaucoup moins bruyant, même si on sait qu’il reste encore beaucoup à faire dans le domaine de l’écologie.


La nourriture


Si vous voulez manger de la nourriture occidentale, vous pouvez aller dans des fast food comme Mac Donalds, Pizza Hut, Starbucks ,KFC ou dans des restaurants spécialisés mais bien entendu ça coûtera plus cher.

La manière la meilleure marché pour manger est d’aller dans des petits restaurants traditionnels chinois. Souvent vous devrez vous asseoir sur de petits tabourets sur des tables souvent pas très propres. Dans ces endroits, les gens font souvent du bruit en buvant leur soupe, en  aspirant les nouilles mais c’est aussi là que vous goûterez à la vraie nourriture chinoise avec de vrais Chinois. On y mange en général très bien même si le choix est assez limité et la nourriture assez grasse. Bien évidemment, les menus sont écrits en caractères chinois. Si vous parlez quelques mots de chinois, ça peut beaucoup vous aider ou sinon demander au personnel de l’hôtel de vous écrire quelques plats en chinois ou promenez vous avec un dictionnaire ou un guide de voyage. Dans les plus grands restaurants, ceux à touristes, si vous êtes chanceux vous trouverez une carte en anglais et peut-être même une carte avec des photos. Ca peut vous donner une idée de ce que vous allez manger mais ne soyez pas étonné si ce que vous avez vu sur la photo ne ressemble pas du tout à ce que vous avez en face de vous.

Le thé est la boisson la plus populaire, il est consommé tout au long de la journée. Il est réputé pour ses vertus digestives et décongestionnantes. Il en existe mille et une sortes différentes que vous pourrez déguster dans les magasins spécialisés. Tous les chinois sortent avec leur pot à thé, ils l’emmènent partout où ils vont ! Ils sont tous différents, il y en a en plastique, en verre, à motifs, transparents, opaques et encore pleins d’autres ! Vous trouverez votre bonheur sans problème ! Il est très facile de se faire du thé, on trouve des samovars partout : dans les gares, hôtels, guest houses, stations de bus, salles d’attente, etc.


Ci-dessous quelques uns de nos plats chinois coups de cœur :


1. Les  jiaozi sont des raviolis chinois. On trouve des restaurants spécialisés avec des dizaines de garnitures différentes.

2. Les baozi sont de petits painsfarcis très appréciés dans la cuisine chinoise. Différents types de farceà base de viande ou de légumes sont enveloppés dans une sorte de pâte levée puis l'ensemble est cuit à la vapeur. Ils peuvent également être fourrés de purée de haricots rougesou de crème de lotus.

3. Le mapo doufu, ou mapo tofu est un plat populaire chinois de la province du Sichuan. C’est un plat à base de tofu qui baigne dans une sauce huileuse épicée , faite de chili et de haricots, et souvent de viande hachée de porc ou de bœuf.

4. Le Ma ( épicé ) La ( piment ) Tang est un plat épicé qui vient du Sichuan. C’est un bouillon épicé, on peut y faire bouillir tous les ingrédients qu’on veut : légumes, tofu, viande, champignons, poisson, nouilles, œufs etc. Les ingrédients sont rangés dans un frigo, dans des bacs individuels par variété, sur des brochettes. Il vous suffira de choisir ceux que vous voulez et de les mettre dans un panier que vous remettrez au cuisinier qui se chargera de bouillir le tout !

5. Les pickles chinois sont très variés, on trouve toutes sortes de légumes, tofu, fruits, cacahuètes, nouilles. C’est très bon pour l’apéro ! Et avec une bière c’est encore mieux !

6. La salade de concombre épicée

7. Les lā miàn  sont des pâtes fraîches maison entièrement travaillées à la main et qu’on trouvent uniquement chez les musulmans. Elles peuvent être fines, épaisses et peuvent être dégustées de plusieurs façons : en soupe, sautées avec des légumes, de la viande et avec différentes sauces.

Et les fameux  rouleaux de printemps, nous qui croyions en trouver à chaque coin de rue et bien nous avons été déçus, nous n’en avons quasi jamais vus en 3 mois de voyage ! En Europe, dès qu’il y a des Chinois, il y a des rouleaux de printemps !! ;-)

 

Diverses  infos

 

Si vous parlez deux mots de chinois, les Chinois croient que vous êtes bilingue et si vous leur montrez un papier écrit en chinois, ils croient que vous savez écrire le chinois ! Et très souvent, s’ils voient que vous ne pouvez pas parler le chinois, ils croient que vous savez lire, donc ils écrivent en chinois! C'est assez amusant!!!

La Chine est un pays relativement propre, les balayeurs de rue sont très nombreux et on trouve des poubelles partout. Malgré tout ça, les Chinois jettent tout par terre et crachent partout où ils sont !

Si vous visitez des marchés d’animaux, il ne faut pas être trop sensible, c’est triste de voir des petits chatons enfermés dans des cages de 20x30x20 cm, des oiseaux entassés par dizaine dans des caisses pas plus haute que 15 cm, des cages laissées en plein soleil, etc. On ne prend pas soin d’eux, ils sont juste là pour rapporter du fric. On voudrait tous les acheter et les libérer !!!!  Heureusement il y a aussi des animaux qui sont bien traités et en bonne santé. Nous avons rencontré beaucoup de Chinois qui avaient des petits chiens ou chats comme animaux de compagnie, et étonnement ils s’en occupaient très bien !

Les toilettes publiques laissent parfois à désirer. Dans les grandes villes comme Pékin, Shanghai, elles sont relativement propres mais dans certaines régions comme dans le Yunnan, on peut tomber sur des endroits très sales, sans aucune intimité. Parfois, les toilettes sont séparées uniquement par de mini portes ( 1 m de hauteur ), certaines fois elles ne sont pas séparées du tout, c’est très pratique pour faire la causette avec son voisin. Et même s’il y a des portes, ça ne dérange pas les Chinois de les laisser ouvertes et de faire leurs besoins aux yeux de tout le monde. Ils doivent aimer chier en compagnie ! Certaines fois, au lieu d’avoir des toilettes turques, il y a un long couloir unique qui traverse chaque toilette et dans lequel on peut voir passer les excréments de toutes les personnes qui sont venues avant vous! Je ne vous laisse même pas imaginer les odeurs qu’il peut y avoir ! Il est des fois préférable d’aller faire ses besoins dans la nature. La plupart du temps, il n’y a pas de papier toilette à disposition !

Les plans de ville sont souvent en chinois, excepté pour les grandes métropoles comme Shanghai, Pékin, Canton, etc. De plus, uniquement les grandes artères sont indiquées car il n’y a pas assez de place pour tout mentionner. En Chine, une ville de 4 millions d’habitants est considérée comme une petite ville, c’est presque la population de la Suisse toute entière ! Ils vivent dans une autre dimension, tout est grand, et pour nous, c’est parfois difficile à imaginer.

A l’école, tous les enfants sont censés apprendre l’anglais mais très peu l’utilisent dans la vie courante ! Je pense qu’ils sont trop timides et ont peur de ne pas parler assez bien !

Dans les endroits touristiques, on trouve facilement des animations pour faire des photos souvenirs et les Chinois en raffolent ! C’est souvent grotesque et ridicule, les décors et les déguisements sont kitchs ! Mais plus c’est ridicule, mieux c’est!!!!

En Chine, il y a beaucoup moins de tours organisés que dans le reste de l’Asie du Sud Est, et s’il y en a, ce n’est pas pour toutes les destinations et le choix est limité. Par contre, il y a beaucoup de tours organisés pour les Chinois, donc explications en chinois uniquement, obligation d’achats en cours de route pour que le guide touche une commission ! Très souvent ces guides sont peu payés ou pas payés du tout, ils sont donc rémunérés à la commission.

Beaucoup de personnes âgées font de la gymnastique, du yoga, du tai shi, du sport. Elles sont très souples et ont une bonne condition physique comparée aux petits vieux de chez nous !

Vous verrez aussi beaucoup de gamins avec les fesses à l’air. Les pantalons des tous petits sont très souvent ouvert sur le devant et le derrière, il est ainsi plus vite fait pour faire les besoins.

Dans quasi toutes les auberges de jeunesse et guest houses il y a internet et le wifi gratuit !! Attention, en Chine, internet est contrôlé ( toutes les connexions sont filtrées ), beaucoup de sites web sont donc inaccessibles, comme  par exemple facebook, twitter, youtube. On peut tout de même y accéder si on passe par un proxis.  Par ailleurs, beaucoup d’informations ne sont pas disponibles sur le net. La télévision n’échappe pas non plus à la censure. Certains films sont interdits sur le territoire et la plupart des chaines télévisées sont en chinois.

 

Conclusion


Ce qui est dommage, c'est que à cause de la barrière de la langue, il est difficile de s’éloigner des sentiers touristiques et de se rendre dans des régions plus reculées, donc plus traditionnelles. Bien sûr, vous pouvez le faire, mais ça demande du temps, de la patience et sans un mot de chinois, c’est pas évident. Sans dialogue, on ne connaît pas bien un peuple, si on ne peut pas communiquer avec lui, on voit seulement ce qui est à l’extérieur et pas ce qu’il y a à l’intérieur.

Sinon, la Chine a été une très belle découverte, nous avons été surpris en bien ! Les Chinois sont très gentils, accueillants, souriants et peuvent même être attachants! Ils vous aident volontiers même s’ils ne comprennent rien à ce que vous leur racontez. Nous avons passé d’agréables moments dans un pays où on s’est sentis si petit parfois !!! Le côté moins plaisant c’est que les Chinois crachent partout et tout le temps, ils jettent tout par terre, ils font du bruit en aspirant leurs soupes de nouilles,  en mâchouillant la nourriture. Pour les enfants, ça doit être le paradis, ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent. Par ailleurs, le fait qu’il y ait des millions de Chinois partout, c’est pas évident tous les jours, il faut apprendre à être patient, à garder son calme, surtout quand il faut faire des longues files d’attente pour acheter un billet ou pour entrer dans le métro ou les attractions touristiques.

 

Pour accéder aux photographies de Beijing, cliquer ici.

Partager cet article

Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 01:16

Après y avoir passé un mois et parcouru plus de 3100 km, la Mongolie a été  à la hauteur de nos attentes. Ce fut une expèrience inoubliable.

 

L’aventure commence le matin où la trépidante, la bruyante, la moderne capitale Mongole Ulan Baataar, laisse place à la vraie, l’authentique Mongolie, avec ses paysages somptueux et démesurés. La route devient très vite plus qu’un lointain souvenir.

Mongolie 0001

Prairies, montagnes, rivières, lacs, vallées, steppes, déserts, falaises, dunes de sable, ces décors se relaient tout au long de notre parcours, ainsi qu’une faune sauvage très variée : marmottes, vautours, grues, aigles, oies, canards, milans, renards, lapins, écureuils, gerboises, gazelle à queue noire, le cheval de Prjevalski et bien d’autres, plus difficile à aperçevoir, comme les mouflons, argalis, loups et léopards des neiges. 

Mongolie 0207

 Les Ovoos, maison des esprits, sont présents durant tout notre périple. Le plus souvent, ils prennent la forme d'un tas de pierre et se trouvent au sommet des collines, des montagnes ou de tout autre endroit surélevé. Dans les régions où l'on trouve peu de pierre, l'Ovoo peut être construit à partir de sable, de terre ou encore de branches d'arbre. A chaque passage devant un Ovoo, quelques coups de klaxons ou 1 – 3 - 5 tours à pied autour de ce dernier, dans le sens horaire, s’imposent pour obtenir la protection des espris. Il faut alors faire une offrande : pierre, branche, nourriture, vodka, argent, quelques crins de cheval ou tout autre objet qu’on a sous la main.

Mongolie 0101

La nature par endroit, encore engourdie par la neige, se réveille péniblement d’un hiver plus que rigoureux. L’un des plus difficiles depuis bien quelques années. Les pertes pour les nomades ont été catastrophiques. Certains ont tout perdu, plus une tête, plus rien. Il ne reste plus qu’ à recommencer, repartir de zero. Des centaines de cadavres et carcasses de toutes sortes, tels que moutons, chèvres, yacks, chameaux et bien d’autres gisent sur le sol. Ils sont les témoins d’un hiver glacial.

Les yourtes fumantes, discrètes et parsemées, donnent une échelle humaine à ces gigantesques panoramas. C’est dans ces dernières que les nomades nous ouvrent leurs portes et nous laissent découvrir une parcelle de leur vie. Et c’est aussi là que tout commence et tout finit. A l’arrivée, thé au lait salé ainsi que biscuits maison sont servis aux invités et parfois une bouteille de vodka fait son apparition. Les soirées sont passées au coin du fourneau, où crépitent les crottes de biques. Une partie de cartes ou d’osselets se dispute sur la table en bois. On rit, on discute et on chante. Bien souvent ces soirées détendues laissent un arrière goût de vodka.

Mongolie 0222

Les nomades démontent et remontent inlassablement leur campement au rythme des saisons et des pâturages, répétant les gestes et les techniques qu’ils se transmettent de père en fils depuis des millénaires.  Certains changent d’emplacement deux fois par an, d’autres quatre fois et ce sur plusieurs kilomètres, voir plusieurs centaines de kilomètres.

Durant la journée, ils s’occupent de leurs troupeaux, les cinqs museaux, chevaux, chameaux, vaches ou yacks, moutons et chèvres. C’est sur ces dernières qu’ils récuperent le cashemir et qu’ils vont vendre dans les centres de provinces. Ils récoltent le combustible, rendent une petite visite au voisin et échangent quelques potins locaux, préparent quelques recettes locales telles que : yahourt maison, yahourt séché, vin de lait, airag, thé au lait salé ( suutei tsai ) et bien d’autre petites delicatesses culinaires. La base de la nourritue mongole reste la viande, principalement le mouton, apprêté sous différentes formes : buzz ( sorte de raviolis ), tsuivan ( nouilles sautées ), hushuur (sorte de rissoles), horhog (barbecue), soupes. Bien entendu, certains nomades gagnent aussi leur vie avec le tourisme, ils accueillent les voyageurs de passage moyennant une contribution. Parfois, ils se proposent comme guide local pour faire découvrir les alentours à pied, à cheval ou à dos de chameau.

Mongolie 0274

Les enfants vont à l’école dans le centre de province le plus proche quand le temps le permet. Lorsque ce dernier est trop éloigné du camps, ils y restent pour la semaine, soit en famille, soit en internat. En hiver, quand les routes sont impratiquables et trop dangereuses pour rejoindre la civilisation, les longs déplacements sont restreints au minimum vital. Quand ils ne sont pas à l’école, les enfants restent autour de la yourte familiale, jouent et aident aux tâches ménagères. Cela reste pour l’instant encore un jeu pour eux, mais qui les prépare gentiment à leur dure vie future.

Mongolie 0079

Malgré ses traditions ancrées depuis la nuit des temps, la technologie a rejoint les descendants de Genghis Khan et va probablement envahir de plus en plus leur vie. Nombreux sont les foyers qui ont un téléphone portable, un chargeur solaire et une petite lampe 12 volts pour éclairer leurs soirées. Parfois, ils ont même une radio, une télévision et une parabole. Les emballages plastiques de toutes sortes, bouteilles en PET et détritus des temps modernes ont eux aussi rejoint les nomades, qui ont actuellement reçu que très peu de notion écologique de la part de l’état.  Malgré cette vie en phase avec la nature, ils se préoccupent guère des répercutions futures. Certains de ces détritus sont enterrés au milieu de nulle part et pour les autres, ils sont laissés à même le sol et se déplacent au gré du vent. Nous ne pouvons pas les blâmer pour cela, en effet les nomades ont bien d’autres préoccupations que de trier les déchets engendrés par les produits apportés par CES compagnies capitalistes. L’écologie reste le souci des pays riches. 

Mongolie 0069

C’est dans les centres de province, que tous ces produits avec emballage transitent. On y trouve plus ou moins de tout, cela dépend de la grandeur de la ville ou du village. Ca va du petit marché local au super marché, avec tous les produits de première nécessité. Certaines marques sont bien implantées, comme coca-cola et surtout on peut y trouver de la vodka pour une poignée de tougros. Cette dernière est très populaire en Mongolie et bien souvent, elle est consommée sans modération. Les bouteilles vides jonchent le sol même dans la campagne retirée. Internet, hotels, guesthouses, karaokés, bars, restaurants et musées sont aussi présents. Par ailleurs, tous ces centres ont des douches publiques avec eau chaude, payantes, bien entretenues et propres. Merci au régime socialiste passé.

Mongolie 0049

 Ces centres sont entourés d’une banlieue de yourtes, où les barbelés surplombent les palissades de bois, qui les séparent les unes de autres. Ces campements restent souvent très précaire, malgré qu’ils bénéficient de l’électricité. Certaines familles ont emmenné avec elles quelques chèvres et moutons de leur vie nomade passée. Pour les foyers un peu plus aisés, la yourte des villes, bien que traditionnelle, elle est baignée de technologie : télévision, gasinière, frigo, micro-onde, machine à laver ordinateur et internet. Rien ne manque, mise à part les WC. Ces familles ont quitté leur terre natale pour ce qu’ils croyaient être l’eldorado, devenir sédentaire et avoir une vie meilleure, mais pour beaucoup d’entre eux ce n’est qu’un mirage.

Mongolie 0094

Mongolie 0278

Découvrir ce pays fut une très belle aventure qui a fini bien trop vite. Et c’est avec nostalgie que nous avons rejoint, lors de notre remontée sur Ulan Baataar, les routes asphaltées. Silence et pincement au cœur nous ont accompagnés à notre entrée dans cette trépidante, bruyante, moderne capitale Mongole, Ulan Baataar. C’est avec la certitude de revenir dans ce magnifique pays que nous l’avons quitté. Un tout grand merci à Sylvain, Lala, Tougui et toute l’équipe d’HorseBack pour cette magnifique aventure, qui sans eux, n’aurait pu être possible !

 

Pour accéder aux photographies de la Mongolie, veuillez cliquer ici et ici. Et pour d'autre photos: www.besson-photo.com

 


 

Liens :

www.horseback-mongolia.com : agence de voyage à Ulan Baataar, fondée et dirigée par Sylvain Recouras, spécialisée dans les voyages organisés ou à la carte, circuit aventure, trekking ou randonnée à cheval etc…

www.goldengobi.com : guest house à Ulan Baataar, très bien située, proche du centre, propre, cuisine à disposition, salle de séjour, free WIFI, déjeuner gratuit ( pain, beurre et confiture ), thé et café à volonté, laundry service ( bien compter avant de donner ses affaires ;-) ), organise des tours 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 13:06

 

Irkutsk est une ville typique russe, une halte de 1-2 jours suffit pour passer au travers. Il n’y a pas grand chose à visiter, mise à part quelques maisons typiques en bois, quelques églises, statues, places, le bord de la rivière. C’est sympa pour se promener mais après une journée on a fait le tour. Depuis Irkutsk, on peut faire quelques excursions, entre autre aller jusqu’à l’ile d’Olkhon, il paraît que c’est un endroit très beau mais il faut quand meme 7-8 heures de trajet pour y aller ! Sinon il y a Listvyanka qui est sympa à visiter pour une journée, et il faut seulement 1 -1h30 pour y aller !!!!! Ce village est situé au bord du lac baikal, il est composé essentiellement de charmantes maisons traditionnelles en bois,  certaines ornées de sculptures et d’autres très colorées.

Quand nous y étions, nous avons pu marcher sur le lac encore gelé, il y avait encore 1 mètre d’épaisseur. C’était très beau à voir, et pour avoir un panorama sur le lac, il faut monter jusqu’à l’observatoir, la vue est magnifique depuis là haut. Au bord du lac, il y a des cabanes pour pique-niquer où vous pourrez y déguster l’houmoul ( poisson du lac ) fumé, c’est très bon mais l’odeur vous poursuit pendant bien quelques heures !!!!!!!! ;-D

 

Pour accéder au photographies de Irkusk et le lac Baikal, cliquer ici.

 


 

Hébergement 

- Baikaler Hostel, Irkutzk. C’est une très bonne auberge de jeunesse,  située proche du centre, très propre, cuisine  à disposition (sans plaque), free wifi, le staff est très sympa et souriant. Jack, le manager est un excellent guide, parle parfaitement l’anglais, organise des tours à Orkhon Island, Listvyanka et autres destinations. Prix environ 500 roubles (moins de 20.- CHF) par pers dans un dortoir à 6 personnes

Partager cet article

Repost0